Je rêve d'une baignoire...

Expériences inédites d'une idéaliste-chocolativore à Paris où, c'est bien connu, les baignoires se font rares...

04 octobre 2007

A pas de loup...

SL270554.. ou à pattes de velours?
Tout doucement et sans bruit, chacun ici a changé depuis quelques mois...
Il se trouve que le déménagement cachait un bien plus gros morceau que l'envie d'avoir un "chez nous".

Derrière cette envie d'espace, il y avait, il y a, une envie de trouver sa place, d'être soi juste un peu plus...
Le chat n'a plus envie de partir en vadrouille, et il se contente de rêvasser en observant la rue (plus de sauts périlleux !!)
L'Homme a trouvé son équilibre dans ce monde si particulier de la musique, et il semble épanoui (non, ce n'est pas seulement à cause de ses joues : ça y est, il a enfin enflé !)
Et moi, j'ai une grande envie d'espace : avec mes activités qui changent j'ai besoin d'avoir mon coin à moi, un bureau qui pourrait devenir une chambre d'enfant in the future, et en plus je me sens à l'étroit sous mes (légères) rondeurs dans lesquelles je ne me retrouve plus. Pour commencer, je crois que je vais faire un régime pour de vrai.
Et puis avec l'Homme, on va commencer à regarder les annonces pour trouver un appart un peu plus grand!

J'imagine que vous ouvrez de grands yeux, mais c'est comme ça : on a emménagé il y a quelques mois seulement (et c'était déjà pas mal...), mais les changements dans notre vie sont arrivés tous en même temps. Résultat, on se sent déjà à l'étroit dans ce qui nous semblait adapté à notre mode de vie de l'époque.
Tant pis, j'assume : on ne peut pas toujours prévoir ces changements là ! Alors on prend notre temps, mais on bouge quand même !

Posté par mariaba à 08:03 - Pensées d'une brune - Permalien [#]